Les traductions médiévales à la Renaissance et les auto-traductions

Atelier sur les auto-traductions et sur les traductions médiévales à la renaissance

Responsables: Claudio Galderisi, Professeur à l’Université de Poitiers et Jean-Jacques Vincensini, Professeur à l’Université de Tours.

Cette journée d’étude, qui a lieu au CESR le 8 et 9 juin 2016, s’articule en deux volets complémentaires. Le premier porte sur le phénomène des auto-traductions ; le deuxième sur la réception des traductions médiévales à la Renaissance.

Auto-traductions

Celui qui traduit ses propres textes devrait être un traducteur privilégié. Cette sous-catégorie a ses propres caractéristiques, puisqu’elle certifie – sans exclure pour autant la possibilité d’adaptations et changements profonds – l’équivalence conceptuelle entre le texte-source et les versions que l’auteur même a pu réaliser dans d’autres langues. Il s’agira de réfléchir au défrichage du domaine neuf des traductions latines issues d’œuvres vernaculaires européennes au Moyen Âge et à la Renaissance. Ainsi peut-on penser a priori que la traduction latine témoigne d’une autre forme de diffusion des œuvres vernaculaires : il reste à déterminer quelle est cette forme de diffusion. Les témoignages d’auto-traduction que l’on a pour le Moyen Âge sont rares. Les raisons en sont multiples : l’anonymat constitutif des textes surtout dans les premiers siècles ; les informations lacunaires sur le travail des traducteurs, et pour terminer le problème de la tradition manuscrite.

Traduction des classiques du Moyen Âge à la Renaissance. 

Depuis deux siècles, et les travaux pionniers de Jean-Jacques Ampère, la notion de « Renaissances médiévales » s’est imposée à tous comme une évidence. La multiplication de renaissances auxquelles on assiste dans le dernier siècle est en partie le signe de la remise en question de la périodisation historique et de la frontière partiellement artificielle entre Moyen Âge et Renaissance. Cet atelier s’intéressera également aux questions de réception des traductions médiévales à la Renaissance.

 

Les actes de cette journée d’étude seront publiés en décembre 2016 dans la collection « Bibliothèque de Transmédie ».

programme-traductions-medievales-a-la-renaissance (cliquez sur le lien pour le programme complet)