Emblématique

Responsables: Laurent Hablot, récemment élu directeur d’études à l’EPHE, mais restant associé au CESCM et Pascale Charon, maître de conférence à l’Université de Tours (CESR)

Un projet de Colloque sur l’emblématique des États souverains au début du xvie siècle est à l’étude. Bénéficiant des derniers travaux internationaux dans ce domaine, il réunira des spécialistes de tous horizons ayant conduit une étude récente sur cette question.

Une série dédiée à l’emblématique du Moyen Âge et de la première Renaissance est à actuellement à l’étude. Des contacts ont été pris à la fin 2015 avec Samuel Leturcq et les Presses universitaires François-Rabelais. Une proposition de série, intégrée dans la collection « Renaissance », a été soumise au comité éditorial et a reçu un accueil favorable. Elle serait co-dirigée par Anne Rolet, Maître de conférences à l’université de Nantes, associée au CESR et Laurent Hablot, directeur d’études à l’École pratique des Hautes études. Les volumes proposés seront le reflet des activités du groupe de recherches : La devise, mise en signe du prince, mise en scène du pouvoir (L. Hablot) ; La devise, un code emblématique européen (actes du colloque de Batalha) ; L’emblématique de François Ier (F. Parot et T. Fourier) ; Des chiffres et des lettres (actes des journées de Brou).

Extension de la base ARMMA à l’emblématique monumentale du Val de Loire. Le CESCM conduit, depuis plusieurs années, sous la direction de Laurent Hablot et de Matteo Ferrari, l’élaboration d’une base de données ayant pour objet la recension critique et documentée de tous les décors héraldiques monumentaux du Moyen Âge (xiiie-xvie siècles) conservés ou connus dans le Poitou historique. Mise en ligne dans le courant du mois de juin 2016, cette base a été principalement financée par l’Université de Poitiers et la DRAC Poitou-Charentes. Organisée par notices centrées sur les monuments, elle permet d’inventorier les décors, de les situer dans l’espace, de les identifier et de les dater à l’appui d’une recension bibliographique, d’une couverture photographique et d’une étude héraldique illustrée. Des interrogations croisées par entrées multiples sont possibles.

 

Dans le cadre du groupe de recherches sur l’emblématique de la première Renaissance porté par la FESMAR, L. Hablot et P. Charron, maître de conférences à l’université de Tours, CESR) proposent d’appliquer cet outil à leur objet d’études et de conduire le recensement numérique des décors emblématiques renaissants du Val de Loire. Cette campagne, qui nécessitera divers partenariats avec la DRAC, de grands monuments nationaux ou des programmes en cours tels que Intelligence des Patrimoines, mobiliserait les actions du groupe de recherche, par le biais de vacations assurant la collecte et de tables rondes annuelles permettant une relecture scientifique des données collectées.