L’Histoire de France de La Popelinière

Responsables: Paul-Alexis Mellet, maître de conférences à l’Université de Tours (CESR) et Denise Turell, professeur à l’Université de Poitiers (CESCM)

L’édition des œuvres complètes de La Popelinière est une entreprise de longue haleine qui suppose un travail collectif, ainsi que quelques moyens humains pour collation et la transcription des manuscrits et éditions anciennes.

Ce travail sera poursuivi ; le cœur en est un important travail philologique et critique. Il est envisagé de doubler l’édition papier, qui a été privilégiée dans une première étape et qui reste indispensable comme instrument durable de travail, par une édition numérique. Celle-ci pourrait être mise en place par une collaboration entre les responsables du projet dans sa forme actuelle et les Bibliothèques virtuelles humanistes du CESR.

 

Prolongement : « L’impact de la Réforme protestante sur les idées et les institutions politiques (Europe, xvie-xviiie siècles »)

Cette opération est à la marge de FESMAR puisqu’il s’agit dans un premier temps d’une opération financée par un Appel à la recherche coopérative Tours-Poitiers (CESR-IHD), mais qui s’articule avec les opérations de la Fédération, notamment l’édition de La Popelinère. Mais cette recherche indique clairement des prolongements possibles.

Le projet consiste à étudier dans quelle mesure les réformes religieuses ont influencé les idées et modifié les pratiques politiques (obéissance, contestation, etc.) et les institutions qui les encadrent (parlements, conseil du roi, etc.). En effet, l’Europe a connu à partir de la Réforme luthérienne puis calviniste de profondes modifications : on peut par exemple penser à l’émergence de la question de tolérance religieuse et de la laïcité, au « bon gouvernement », à la souveraineté du peuple (par ses représentants), à la notion de contrat social, aux conditions du retour à la paix civile, aux chambres de justice mi-parties (membres désignés à égalité entre catholiques et protestants), etc. Ce programme de recherche pluridisciplinaire (histoire, droit, philosophie) entend montrer que ces transformations marquent profondément, aujourd’hui encore, nos institutions et nos pratiques politiques